samedi, 13, Aoû

Pour ce Sweet Spot, nous avons le plaisir de vous faire visiter le BK Studio représenté par Peres son propriétaire Vincent Peres.
Bien que le BK Studio se trouve dans une annexe de sa maison, nous sommes très loin du stéréotype du home studio aménagé dans une chambre.
Malgré la taille modeste, bon nombre de musiciens en rêveraient. Qualité, Compétence et Convivialité sont ses atouts majeurs.

BK Studio, C’est qui c’est quoi ?

Ce projet est né d’une idée et d’une complicité entre mon ami Tony Coscia et moi-même (Vincent Peres), en 2012.

J’avais un espace disponible dans ma maison à Wangenies et cette volonté d’y aménager un local de répétition musicale confortable et convivial pour nos différents projets musicaux.

De fil en aiguille, après quelques réflexions du genre : « Hey Vince, tu prévois une cabine pour enfermer ces batteurs trop bruyants ? » et « Tiens, on pourra en profiter pour enregistrer mes compos… !? », ce lieu a été pensé et construit en conséquence.

Une fois l’outil terminé, le « vrai » travail a commencé avec l’enregistrement d’un album de CotyBoa (Tony Coscia) : « Here comes my baby ». Nous avions chacun notre « bébé », merci Tony pour ton aide et ta confiance !

Pourquoi « BK » Studio?

« BK » est un clin d’oeil et hommage à Tony, qui m’a énormément soutenu, moralement et financièrement pour construire le studio.
Notre première formation musicale s’appelle les « Blues Killers ». Bon, nous n’avons rien contre le blues music, que du contraire !Lorsque nous jouons ensemble, nous aimons « tuer » le blues de notre public et lui apporter un peu de bonheur par la musique.

Et toi, quel est ton parcours ?

J’ai commencé le piano classique à l’âge de 7 ans. Ado, j’ai enchainé des groupes de variétés et rock mais surtout j’ai appris à accompagner et suivre des artistes, grâce à mon professeur de piano, Michel Vanerck.Ecouter et s’adapter, bref servir le/la chanteur/euse ou musicien(ne), c’est devenu mon point fort.

Depuis 2014, j’ai rejoint l’équipe de G4 Band, groupe de cover à consonance Rock, mais pas que… La section musicien se met régulièrement au service d’artistes, spectacles, cabarets, concours de chansons… Le domaine du studio, je l’ai découvert à mes 16 ans, lors d’un stage d’insertion professionnelle pour l’école.

J’avais choisi le studio de Ruben Wautier, l’EGS, où mes parents m’avaient offert une journée d’enregistrement des années plus tôt, encore gamin ! Là, je me suis senti dans mon élément, comme le Sib d’un C7…

Que peut-on enregistrer au BK Studio?

A peu près de tout, à condition que cela rentre dedans ! Le studio est petit mais a tout d’un grand ! Il y a une cabine batterie (déjà équipée de ses fûts), une seconde pour y enfermer un ampli guitare qui aime envoyer du lourd, et un espace pour les autres musiciens. J’y ai récemment enregistré les « Mononk’s band », 6 cuivres et 2 percussionnistes, avec un plaisir incommensurable et surtout en Live !

Je privilégie au maximum les prises « live » plutôt que séparées. Etant moi-même musicien avant tout, je sais combien le groove est important et nait de la complicité en jouant ensemble, et non chacun à son tour.

Quels matériels utilises-tu ?

Habitant à 3km du magasin Fast Forward et M2M, j’ai eu la chance de longuement échanger avec Luc sur mes besoins et contraintes en matériels studio. Nous avons toujours trouvé le produit qui correspondait exactement à mes attentes.

La base étant une carte son RME Fireface800, les préamplis de l’OctaMic II, mais surtout ceux du 4-710d de chez Universal Audio, avec cette possibilité de passer du préampli transistor à tube à volonté, une merveille !

Pour le monitoring des artistes, Luc m’a proposé le Monitor 8 de chez Motu, ainsi chaque musicien est libre de gérer lui-même son écoute avec sa propre tablette, du confort pour tous !

Et pour mon confort d’écoute personnel, une paire de PSI Audio, c’est propre c’est net !

Les micros?
Même si le U87 de Neumann est la « valeur sure » pour à peu près tout ce que j’enregistre, Luc m’a permis de tester quelques perles en stock chez M2M, notamment le Milab Vip-50, micro extraordinaire ! Sinon des SE-Electronics, Blue, Shure… De quoi satisfaire chacun.

Des rencontres ?
Oui ! Et de nombreuses rencontres ! J’ai eu la chance de voir passer des artistes de tous horizons… Le « trio » Patrick Deltenre, Marc Weymaere et Fabrizio Erba, un vrai bonheur à enregistrer ! David De Vrieze au trombone, Alexandre Cavaliere au violon…
Sharon Hobin, la professeur de harpe de ma fille…
Une expérience « hors norme » fut ce groupe de personnes handicapées, qui participaient au « Grand prix de la chanson » à Charleroi, une grande émotion ! Mais également des « tchanteus wallons » avec qui je prends régulièrement plaisir à faire revivre ce dialecte dans différents spectacles.

Pourquoi enregistrer au BK Studio ?

L’idée est de mettre en avant la passion avant le rendement. Je partage mon temps entre le studio, la scène et mon boulot principal.Il ne s’agit donc pas ici de vouloir vivre de l’enregistrement mais plutôt de vivre ces partages musicaux.Je peux donc me permettre une certaine flexibilité. Par exemple si un chanteur n’est pas en forme vocalement, nous reportons la séance sans préjudice. Lorsqu’il reviendra, le travail en sera d’autant plus gratifiant pour tout le monde.

Contact
//www.facebook.com/bkstudio.be//
// Tél : 0471 97 42 89 //
//Rue Jules Destrée, 90 - 6220 Wangenies//

L.VGR

ABOUT US

En 2018, une nouvelle page s'écrit, Music Marker Report est le premier magazine digital en Belgique francophone destiné aux musiciens et aux techniciens du son.
Il sera édité Trimestriellement et en plus, c'est Gratuit !
En 2020, Le site Music-Maker-Report ouvre ses portes afin de vous accueillir et vous offrir une meilleure accessibilité aux actualités