samedi, 13, Aoû

Zoco Max – le cajon qui envoie du bois
A l’occasion des 10 ans de son cajon le plus vendu, J.Leiva Percussion nous présentait fin 2018 une édition Anniversaire aux couleurs noir et or. Adoré ou détesté en fonction des goûts, il ne laissait néanmoins pas indifférent.

Aujourd’hui, le nouveau Zoco Max est son successeur, sérigraphié à l’identique sur la face avant et peint dans une couleur chocolat exquise, il est pourvu d'importantes améliorations.

L’intention de J.Leiva a toujours été de fabriquer des cajons haut de gamme à des prix raisonnables. Bien que les performances soient continuellement repoussées, on peut dire qu’a priori, le Zoco MAX est arrivé à maturité.

Il est vrai qu’il bénéficie pratiquement d’une quinzaine d’années d’étude, de tests, d’observations et d’améliorations consécutives donnant lieu à une certaine expertise. Néanmoins, très peu de marques peuvent en dire autant.

Fabriqué à la main en Andalousie, ce cajon dispose de qualités techniques et acoustiques que la plupart de ces instruments sont loin de posséder. Voyez plutôt :

Taillé pour la route
La caisse est construite en MDF (Medium Density Fiberboard) de 12mm d’épaisseur. Il s’agit d’un panneau composite en fibres de bois, écologique, résistant et traité contre l’humidité. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le MDF présente des propriétés acoustiques non dénuées d’intérêt. Bien meilleur que l’aggloméré, le contreplaqué, le Multiplex ou parfois même que le bois massif (en fonction de la sonorité souhaitée). Le cajon en MDF est souvent le premier choix des musiciens professionnels en tournée. Dû à sa forte présence et sa dynamique élevée, il a toujours l’intensité nécessaire quels que soient les autres instruments qui l’accompagnent.

Built-In System breveté
La face avant en bouleau Balte de 3.2mm est vissée au cadre interne et est incorporée dans le boîtier. Autrement dit, elle est intégrée aux bords et pas externe comme dans la majorité des cas. Cette technique exclusive à J.Leiva empêche d’accrocher la plaque et facilite la frappe.

Il en résulte une meilleure performance, un son équilibré, précis et défini.

Direct Tuning System breveté
Le Zoco Max dispose d’un triple système d’accordage, le DTS. Il s’agit de 3 paires de cordes logées verticalement à l’arrière de la plaque de frappe qui font office de timbre. Fabriquées sous licence pour J.Leiva, les cordes 042 en cupronickel (cuivre-nickel-fer) ont la propriété d’être insensibles à la corrosion et résistantes à l’encrassement biologique. Comme quoi, rien n’est laissé au hasard! Pas besoin d’outil, l’accordage se fait via trois grandes clés qui permettent d’ajuster la tension des cordes.

Plus elles sont détendues, plus le son sera ouvert et le sustain long - On dit qu’il s’agit du style Péruvien. A l’inverse, si vous optez pour une sonorité plus marquée, claquante avec un timbre bien ferme, il faut resserrer les cordes - vous jouerez à la manière Cubaine. Pour ma part, une tension moyenne me semble le meilleur compromis. C’est la position optimale pour entendre la plus large plage de fréquences.

C’est le pied…
Quatre pieds en caoutchouc synthétique ont comme fonction de désolidariser l’instrument du sol dans le but de restreindre les vibrations qui créeraient des résonnances désagréables ou des ronronnements indésirables. Ils font office de cônes d’absorption, qui portent aussi le nom de pointes de découplage ou absorbeurs de basses fréquences. Ça n’a l’air de rien, mais ce qui semble n’être que quatre simples stabilisateurs à la base de l’instrument sont en fait cruciaux pour son bon fonctionnement. Par conséquent, ne négligez pas ce «détail» lors de vos prochaines comparaisons. L’équipe de recherche et développement de J. Leiva a en effet remarqué, et de fait, étudié l’importance de la densité, de la consistance et de la matière utilisée. Si les plots sont trop souples, les vibrations se propageront plus facilement au sol, le son sera moins riche. S’ils sont trop durs, le son du cajon en sera détérioré car il prendra une tonalité plus rude. D’où l’importance de choisir les bons composants en fonction de la construction spécifique de chaque cajon, cela renforcera son caractère naturel. Ces petits bumpers, aussi nécessaires pour ne pas abimer le socle, sont d’ailleurs confectionnés sur mesure pour répondre aux propres critères de J.Leiva. Vous ne les trouverez donc pas dans d’autres marques.

Ce caoutchouc a également la propriété de ne pas se décolorer, ce qui n’est pas plus mal si vous tenez à votre sol ou que vous empiler vos cajons les uns sur les autres.

A propos des basses
Un bass-booster est également intégré. Collé à l’intérieur, en périphérie de l’évent, il amplifie les basses fréquences et augmente les sensations de jeux. Au-delà de l’écoute, il vous permet vraiment de les ressentir.

Par ailleurs, le cadre interne en pin du Chili massif renforce non seulement la construction mais amplifie aussi les vibrations des cordes et de la plaque de frappe à l’ensemble du châssis, ce qui apporte une excellente définition des basses fréquences comme des aigues.

Détails techniques
Les dimensions sont de H 48cm x L 30 cm x P 32 cm, pour un poids de 5 kg (37 litres de volume). Il est marrant de constater que les cajons espagnols son tous quelques centimètres plus bas et souvent plus profonds que les allemands. Sans doute dû à la taille, la morphologie des gens du sud et du nord étant assez différente. Faites donc attention quant à l’achat de la housse…

Deux types de pads d’assise sont disponibles en option; un standard en caoutchouc naturel d’1cm d’épaisseur et un modèle deluxe en pneu recyclé, beaucoup plus épais et original. Bien que le pad participe à la protection de l’assise (en évitant que les rivets des jeans ne griffent la surface par exemple). Un puriste vous dira qu’il faut choisir entre le confort et le son. Je crois qu’un pad est quand même plutôt sympa lors d’une répet… mais qu’il vaut sans doute mieux privilégier la qualité sonore lors d’un enregistrement. Ça fait sourire mais généralement tout le monde est d’accord.

Au vu de toutes ces spécificités, vous comprenez que chez J.Leiva Percussion, le cajon n’est pas qu’une simple caisse de résonnance entre six planches de bois, il s’agit bien d’un vrai instrument de lutherie et non d’une production industrielle. Mais ce qui caractérise le Zoco Max, ce n’est pas seulement ses performances, sa sonorité, sa fiabilité ni son prix mais bien sa Sincérité.

L.VGR

ABOUT US

En 2018, une nouvelle page s'écrit, Music Marker Report est le premier magazine digital en Belgique francophone destiné aux musiciens et aux techniciens du son.
Il sera édité Trimestriellement et en plus, c'est Gratuit !
En 2020, Le site Music-Maker-Report ouvre ses portes afin de vous accueillir et vous offrir une meilleure accessibilité aux actualités